• Redensity est le nouveau mésolift du laboratoire Teoxane. (Suite de  )

    Ce produit est-il compatible avec d'autres injections ?
    Oui bien évidemment, il peut être utilisé en combinaison avec des produits de comblement de rides ou de la toxine botulique afin d’obtenir de très beaux résultats sur le rajeunissement cutané. Mais attention, il est vivement conseillé d’attendre 10 à 15 jours pour faire des injections de Redensity suite à des injections de botox. Cela pour éviter les œdèmes.

    Quelles sont les parties du corps que vous traitez avec Redensity I ?
    Le visage, le cou et le décolleté.
    Quel est le prix d'une séance de mésothérapie avec Redensity ?
    Tout dépend du praticien et du lieu d’activité. Je peux simplement donner une fourchette : entre 150 et 300 euros.

    Est-ce que le patient doit suivre un protocole post injection à la maison ?
    Je tiens tout d’abord à préciser qu’à la fin de chaque injection de Redensity I, le ou la patient(e) bénéficie de l’application d’un masque apaisant et hydratant. Lorsque le médecin applique le masque, nous lui conseillons d'effectuer des massages. Le but est que le ou la patiente sorte détendue, apaisée, relaxée du traitement. Le masque reste posé environ 10 minutes.
    Le médecin remet également un petit kit qui se compose des 3 échantillons, produits de la gamme cosméceutiques des Laboratoires Teoxane :

    - 1 échantillon ADVANCED FILLER, un soin anti-rides hydratant qui va sublimer les effets de l’injection et hydrater en profondeur.

    - 1 échantillon PRE-POST, un soin régénérateur apaisant à base d’arnica que la ou le patient(e) pourra appliquer quotidiennement durant 3 jours afin d’apaiser la peau après l’intervention esthétique.

    - 1 échantillon COVERING REPAIR, un soin couvrant correcteur de teint et traitant

    (à base d’acide hyaluronique et extrait d’arnica) qui s’utilise en petites touches après les injections pour unifier le teint et dissimuler un bleu, une imperfection ou une marque, en cas de nécessité.

    La personne a la possibilité, dès le lendemain, de se maquiller : poudre, crème teintée, blush (solide ou liquide)… Il n’y a pas d’éviction sociale.

    Je remercie le laboratoire de m'avoir reçu et détaillé ce nouveau produit.

    Je tiens à ajouter comme d’habitude, que les rides ne sont pas une maladie. Personnellement, je trouve que le traitement Light Filling™ chez Teoxane est une méthode douce pour entretenir sa peau, tout comme une bonne alimentation, hygiène de vie, mais aussi un entretien quotidien de sa peau avec l’application de crèmes qui lui convient.

    Et puis, je pense qu’il est important de faire comme chacun ou chacune le ressent. Si vous ressentez le besoin de faire un peu de médecine esthétique pourquoi pas, sinon…continuez de prendre soin de votre peau avec l’application de cosmétiques. Le plus important étant d’Etre ce que l’on est et, de ne pas tenter de ressembler à une chose…bien loin de soi….

    Reprendre la "conversation" depuis le début : belle peau


    2 commentaires
  • Redensity est le nom d’un tout nouveau produit mis sur le marché des injectables dans le domaine de la médecine esthétique.
    Pour le découvrir, je suis allée à la rencontre du laboratoire Teoxane, à Genève.  

    Qu'est-ce-que Redensity ?
    C’est un tout nouveau concept entre les techniques de comblement et la mésothérapie qui possède un objectif : redonner à la peau toute sa capacité à réfléchir la lumière.

    Pourquoi cet objectif ?
    Tout simplement parce qu’une peau qui réfléchit bien la lumière est une peau plus tonique, plus lumineuse, donc mieux hydratée. C’est aussi une peau qui donne l’air moins fatigué.

    En quoi cela consiste-t-il ?
    D’abord, il est important de noter que la formulation est différente des autres produits utilisés en mésothérapie. Vous avez dans ce produit de l’acide hyaluronique concentré à 15mg/g.
    Ensuite, vous avez un complexe dermo-restructurant composé de 8 acides aminés, de 3 anti-oxydants, de minéraux (zinc et cuivre) et de vitamine B6 non allergisante. Enfin, pour le confort du patient, un ajout de lidocaine (produit anesthésiant).
    Il est important de préciser que  tous les composés de ce produit sont naturellement présents dans la peau, hypo-allergènes. Redensity I va améliorer la qualité de la peau, elle sera de ce fait mieux hydratée, mieux repulpée, d’où l’obtention d’un aspect plus jeune et de bonne mine. Il est important de rappeler qu’il n’y a pas de produit ou de dérivé ni animal ni humain dans cet injectable.

    Alors justement à qui s'adresse ce type de produit ?

    A  toutes les personnes qui ont les traits fatigués, qui ont une perte de tonicité de la peau, un manque d’éclat. Je le recommande aussi aux personnes qui ont la sensation que leur peau « tire », surtout en hiver ou, après des expositions solaires répétées, mais aussi à celles ou ceux qui veulent atténuer leurs rides et ridules.

    Et quel résultat peut-on en attendre ?
    L’effet du traitement Light Filling™ est naturel. On a dès la première séance bonne mine, un teint éclatant comme si l’on revenait de vacances. La peau est repulpée et lissée.  Afin de potentialiser les effets du produit, je conseille de combiner ce traitement avec des traitements complémentaires tels que les LED, peelings et bien sûr traitements esthétiques de comblement à l’acide hyaluronique, fillers (Gamme Teosyal). Et puis, il est important de préciser que Redensity I peut également préparer la peau pour les personnes qui souhaitent réaliser un acte de chirurgie esthétique comme un lifting par exemple. En effet, on a constaté que cela rendait la peau plus souple et l’aidait également dans sa cicatrisation. Les résultats seront alors sublimés.

    Je suppose qu'il y a un protocole à respecter
    Oui, en effet. 3 séances espacées de 3 semaines sont nécessaires. Ensuite, pour entretenir le résultat,  le patient fait 2 à 3 séances par an selon l’état de la peau.

    Existe-t-il des contre-indications ?
     Femme enceinte ou allaitante
    Antécédents d’hypersensibilité à un des composants du produit injecté (acide hyaluronique, lidocaine)
    Antécédents de maladies auto-immunes ou affectant le système immunitaire,
    Maladies cutanées
    Et puis, nous insistons sur le fait que c'est un acte médical de ce fait, un bilan de santé doit être effectué. Le patient n’est pas injecté sans questionnaire médical ni consentement éclairé. 

    La suite...c'est par ici mesolift


    votre commentaire
  • Voici la petite histoire d'une vieille marque pour avoir un éclat de jeunesse !

    Connaissez vous Eucerin ? Cette marque est née il y a 110 ans ! Une marque "mamie" ou plutôt une marque qui a de l'expérience...(la photo ci-contre est presque d'époque).

    D'abord, elle est née en Allemagne de la rencontre d'un pharmacien (Dr Oscar Troplowitz) d'un chercheur (Isaac Lifschütz) et d'un dermatologue. (désolée, je n'ai pas trouvé de nom).
    Ensemble, ils créent Eucerit : une émulsion cosmétique capable d'absorber l'eau. Ils la renomment Eucerin (Bel émollient, en grec).

    Pourquoi c'est une marque dynamique ?
    Car Eucerin c'est
    - le premier soin alliant l'urée à l'acide lactique pour la sécheresse cutanée
    - le premier soin alliant la saponine à l'acide hyaluronique comme actif anti âge

    A noter
    Leur centre de recherche effectue plus de 15000 tests produits par an. En France, les études clinique sont effectuées "sur" jusqu'à 5000 patients.

    Les produits que j'utilise en ce moment de chez eux : Aquaporin Active que j'applique tous les matins (cela c'est pour l'hydratation), l'huile de douche PH5 (mon bonheur de douceur, j'adorrrreeee) et un truc que j'ai testé récemment : l'huile lavante pour les mains. Je l'utilise toute la journée et en plus elle sent bon.


    votre commentaire
  • Même les carottes en voient de toutes les couleurs.

    Ces carottes multicolores sont des carottes étudiées par des chercheurs et entreprises réunies autours de VEGEPOLYS, un pôle de compétitivité du végétal en Pays de Loire.

    Histoire de carottes
    D'abord, il faut savoir que la carotte a été domestiquée au Xème siècle en Asie Centrale. Et la carottes n'était pas orange du tout : elle était blanche ou violette. C'est seulement au XVIIème siècle que la carotte est devenue orange dans l'Ouest de l'Europe.
    Aujourd'hui, les chercheurs de l'Unité de Recherche Génétique et Horticulture, associant Agrocampus Ouest, l'UMR (Unité Mixte de Recherche) GenHort et l'Université d'Angers ont "planché" sur de nouvelles couleurs de carottes aux côtés de l'entreprise Vilmorin, et des sociétés Clause et Diana Naturals.
    Mais pourquoi tant de recherche ?
    Pour étudier les facteurs de pigmentation et d'apports nutritifs de carottes de toutes les couleurs, afin d'identifier les caractéristiques de chacune et répondre aux nouveaux besoins du marché en termes de couleurs (cela vous l'aurez compris) de goût, de santé (cela commence à devenir intéressant) mais aussi d'étudier leur pigmentation.
    Ainsi, adieu colorants chimiques que l'on retrouve dans nos aliments, plats cuisinés préférés, yaourts, pâtisseries....voilà qu'on utilisera les pigments des carottes en tant que colorant alimentaire. J'ai trouvé l'idée intéressante.
    Est-ce que ce sera aussi applicable en cosmétologie, médecine (car bonjour les colorants dans les médicaments), à cette question, je n'ai pas de réponse.
    "Mais parole de lapin, cela mérite d'être suivi" me dit l'âne qui, vous vous en doutez, préfère aussi la carotte au bâton.
    Photo J. Clotault Agrocampus Ouest INHP Angers.


    votre commentaire
  • Voilà que la petite crème aux acides de fruits avaient disparu depuis quelques temps des pharmacies en France et bien, elle refait son apparition.
    Et au fait, pour celles qui ne connaissent pas, elles servent à quoi ces crèmes ?
    Elles traitent l'acné, elles sont anti-âge, et elles préparent au peeling.
    Avant de vous précipiter dans votre pharmacie, demandez bien conseil soit à votre dermatologue, soit médecin ou chirurgien esthétique, histoire de ne pas se tromper sur la crème qui vous convient le mieux.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique